Délégationde Savoie

Parole à… Jacqueline

Jacqueline est responsable depuis dix ans de l’antenne du Secours Catholique à Modane, et elle a bien voulu nous faire partager ce qui se vit dans cette petite ville de la vallée de la Maurienne.

Parole à… Jacqueline

« J’ai été responsable d’aumônerie scolaire pendant neuf ans. Vers la fin de mon engagement, la responsable de l’équipe du Secours Catholique de Modane m’avait plusieurs fois sollicitée pour la relayer. Aussi, pendant un an, j’ai fait plus ample connaissance avec le Secours Catholique, j’ai réfléchi et travaillé avec le groupe en place. Puis en 2002, je me suis lancée à fond, avec cette équipe [qui] avait hâte que la relève soit prise ! Après de nombreux contacts, une nouvelle équipe a démarré, avec une "ancienne" qui a continué avec nous. Toujours vaillante et de bon conseil, elle nous a été utile, et a ainsi permis d’éviter la cassure.

L’équipe de Saint-Jean-de-Maurienne insistait pour que nous ouvrions une vêtement-TRI, nous assurant de son savoir-faire de dix ans. Pour cela, il était prioritaire de changer de local, celui utilisé étant vétuste et ne remplissant pas les conditions de sécurité minimales. Un autre espace a donc été loué, les locaux de la vêtement-TRI étant attenants à ceux du Secours Catholique : un des buts de cette vêtement-TRI était d’embaucher une personne en contrat aidé, en partenariat avec AMIES (Association mauriennaise pour l’insertion économique et sociale) et, initialement, avec la Croix-Rouge […]. Ce type de contrat permet à des personnes en situation de précarité de remettre "le pied à l’étrier". Ce sont des contrats de six mois, renouvelables jusqu’à deux ans, et nous avons maintenant à Modane une 2e salariée depuis quelques mois, ces deux personnes étant les 4es et 5es salariées depuis le démarrage de la vêtement-TRI en octobre 2008.

[La vêtement-TRI est] ouverte à présent deux après-midis par semaine, les mercredis et jeudis. Les bénévoles du Secours Catholique sont présents pour encadrer ces deux salariées, les aider à tenir la caisse, les comptes, la gestion du magasin… La vêtement-TRI est ouverte à tous, pas seulement aux personnes en difficulté financière. Les bénéfices du magasin assurent une partie des deux salaires, et les personnes qui participent (dont toutes ne font pas partie du Secours Catholique, mais donnent un coup de main seulement à la vêtement-TRI) donnent généreusement de leur temps et de leur énergie.

Notre équipe du Secours Catholique de Modane est une petite équipe dynamique, composée de dix personnes. Toutes participent à l’ensemble des activités, suivant leur disponibilité et leur état de santé, souvent en "pointillé" : les trois hommes réalisent les petits travaux de bricolage, assurent les vide-greniers organisés deux ou trois fois par an, le marché de Noël… Nous nous sommes aussi beaucoup occupés des demandeurs d’asile pendant sept-huit ans, demandeurs accueillis par l’association La Sasson et dans les CADA (centres d’accueil des demandeurs d’asile), principalement celui de Saint-Michel-de-Maurienne. La fermeture prochaine de ce centre limitera la présence d’étrangers en attente de papiers dans notre vallée et par conséquent, notre service dans cette activité.

L’entraide est importante dans notre équipe modanaise, il y a toujours quelqu’un pour remplacer celui ou celle qui est obligé-e de s’absenter, pour une aide à ses enfants ou pour garder des petits-enfants, pour un problème de santé, une cure… Personnellement j’apprécie beaucoup l’aide de mon mari, très disponible par rapport à mes activités : c’est une chance d’avoir un conjoint de même opinion. Parfois mon planning familial est très chargé, mais on parvient toujours à s’en sortir grâce à la bonne volonté de toute l’équipe ! Nous sommes presque au bout de la vallée, et nous aimerions qu’une équipe se constitue en Haute-Maurienne, sans vouloir les "coloniser" ! Nous avons lancé des perches, essayé de constituer un groupe, pour l’instant sans résultat : le fonctionnement en montagne est bien particulier, les saisons d’hiver et d’été sont de grosses saisons de travail, avec un creux entre les deux. Certaines personnes de Haute-Maurienne (des saisonniers bénéficient d’aide financière du Secours Catholique de Modane) viennent effectuer des achats à la vêtement-TRI. Nous ne désespérons pas, un jour, de faire quelque chose ensemble ! »

Jacqueline, responsable de l’antenne du Secours Catholique à Modane

Imprimer cette page

Faites un don en ligne